Share
compare_arrows
Infographic

Les 6 principaux facteurs de réussite dans le Cloud

La migration vers le Cloud n'est pas aussi simple que certains fournisseurs le prétendent. En fait, vous devez prendre en compte six facteurs pour garantir une efficacité maximale et une réussite à long terme.

La première chose à faire est d'estimer les budgets futurs en fonction de vos charges de travail. Pour ce faire, examinez vos cas d'utilisation de production qui montrent les charges de travail à grande échelle, qui représentent les requêtes des utilisateurs réels, la simultanéité, les accords de niveau de service utilisateur et la complexité des requêtes.

Vous devez ensuite obtenir des conseils d'experts pour éviter les pièges courants. La migration vers le Cloud est un processus complexe qui risque d'entraîner des dépassements de budget. Ce qui a fonctionné sur site peut être très différent dans le Cloud, et la migration représente bien plus qu'un simple déplacement des données. Vous devez également éviter les coûts imprévus tout en conservant vos projets en vie. Assurez-vous de pouvoir évoluer sans coûts imprévus. À mesure que la demande des utilisateurs évolue, l'évolutivité automatique de la taille du cluster à la "puissance 2" entraînera une facture inattendue qui risque de mettre à mal votre projet et votre réputation.

Atteignez vos objectifs de niveaux de service en donnant la priorité au logiciel. Les entrepôts de données natifs du Cloud sont conçus pour des ressources illimitées qui évoluent automatiquement en utilisant des ressources de calcul coûteuses pour répondre à la demande des utilisateurs. Les logiciels matures disposent de fonctionnalités de performance gratuites dans le Cloud, qui peuvent être optimisées et réglées pour atteindre les objectifs de niveau de service sans entraîner de coûts incrémentiels au niveau des ressources de calcul.

Exigez une tarification Cloud flexible qui offre à la fois une tarification mixte (réservée) et une tarification à la consommation (tarification à l'utilisation), ce qui vous permet de gérer vos coûts et de répondre aux besoins en constante évolution de la demande des utilisateurs. 

Enfin, évaluez le rapport prix/performances. Le coût ne correspond pas au rapport prix/performances. L'indicateur qui vous sera utile est le coût par requête le plus bas. Les fournisseurs proposent plusieurs indicateurs différents pour faire paraître leur solution comme la plus attrayante. Le coût par requête est obtenu en examinant une analyse du coût système total par rapport au nombre de requêtes exécutées par jour.

file_download Download infographic